Archives par mot-clé : asthme

Donner au suivant

IMG_7014

On dit souvent que les épreuves que l’on vit, on ne réalise qu’après coup à quel point elles étaient intenses. Ce n’est qu’après en être sorti, qu’on se demande comment on a fait pour s’en sortir.

Victoria a eu sa première pneumonie à l’âge de 13 mois seulement. J’étais enceinte de Sofia de 38 semaines. Je ne savais pas, en me rendant à l’hôpital de Ste-Agathe cette fois, que je passerais les 36 mois suivants à courir les hôpitaux de la région, à chercher de l’aider, à vivre un stress insurmontable simplement pour trouver un moyen de faire en sorte que ma fille puisse respirer normalement.

Tous les autres enfants avaient fréquemment des rhumes, c’est bien sûr. Victoria, quant à elle, terminait toujours ses virus à l’hôpital.

Un jour, durant l’été de ses 2 ans et demi, j’ai reçu un appel de la garderie pour m’informer qu’elle ne marchait plus.
Ma grande fille avait fait ses premiers pas à 10 mois et, un an et demi plus tard, elle ne pouvait plus se tenir…

C’est à ce moment que j’ai compris que je devais me rendre au CHU Ste-Justine. Inquiet par la situation et voyant son bilan médical, le médecin présent crû bon de lui faire les tests pour déceler la fibrose kystique.

Les tests furent négatifs, heureusement. Il s’agissait vraisemblablement d’un épuisement.
L’année qui suivit, Victoria dû retourner plusieurs fois à Ste-Justine : priorité 1, isolement respiratoire. À 3 ans et demi, elle connaissait malheureusement le département de l’urgence par coeur.

Sa dernière visite remonte maintenant à mai 2015. Nous sortions d’un rendez-vous avec son pédiatre, qui m’avait dit de me rendre à Ste-Justine : le taux d’oxygène dans le sang de Victoria était anormalement bas… encore.

Ce soir-là, nous avons été choyées : Victoria a été soignée par une urgentologue qui a, sans le savoir, changé notre vie. Elle a compris que Victoria ne pouvait plus continuer ainsi (et moi non-plus d’ailleurs).

Nous avons eu droit, dans les mois qui ont suivis, aux bienfaits des petits miracles que peuvent créer les spécialistes du CHU Ste-Justine.

Victoria a finalement été déclarée lourdement asthmatique. Avant d’avoir droit au traitement le plus adapté pour elle, ma grande fille s’étouffait lorsqu’elle riait trop, pleurait trop ou courait trop.

La pneumologue, Dre. Sophie Laberge, a changé notre vie complètement. Avoir un médecin qui comprend réellement la situation et qui tient vraiment à voir notre enfant aller mieux et vivre une vie normale, ça n’a pas de prix.

J’ai décidé de remercier le CHU Ste-Justine en remettant 1$ à la Fondation pour chaque livre que je vendrai.
Si vous hésitiez à l’acheter, ne doutez plus.
Aidez-moi à changer la vie de plein d’autres enfants.