Blue Winter

3f691d997ab719e73a79cbe9811beb25

Quand j’ai appris hier matin, que c’était le Blue Monday, je me suis dit que j’étais mieux de ne pas écrire de la journée, question de ne pas remplir ces pages de mélancolie. J’ai donc passé la journée à cuisiner et à regarder des livres avec mes filles en écoutant du Coldplay.

Mais, en vérité, je suis quelqu’un qui est facilement affectée par la météo, la température et la luminosité. Il me semble que, plus les années passent, plus les hivers sont longs et froids. C’est tellement beau, l’hiver, c’est tellement magique. Ça peut aussi être lourd, par contre, des fois.

Avec une petite fille qui réagit beaucoup au froid (et qui a des mini-jambes qui ont de la difficulté à se déplacer dans la neige), je ne sors pas souvent ces temps-ci. C’est donc difficile d’aller chercher de l’énergie (autre que celle que je prend dans mon café latté quotidien). Vous savez ce qui est encore plus difficile ces jours-ci? C’est de me rendre compte qu’un changement de carrière, ce n’est pas aussi simple que je l’espérais.

Mon manuscrit a finalement été envoyé en édition la semaine dernière, par contre! C’est avec le coeur gros et beaucoup de fébrilité que j’ai donné mes grosses enveloppes à la madame du bureau de poste. J’aurai les réponses des 8 maisons d’édition d’ici six mois environ.

Bon, ce petit texte n’a pas de but précis, autre que pour vous dire que, si je semble moins présente ces temps-ci, c’est simplement pour ne pas vous envelopper de ma mélancolie hivernale. J’écris à chaque jour, ne vous en faites pas. Sauf qu’au lieu d’écrire au son de Coeur de Pirate et Jason Bajada, c’est du Coldplay, qui joue en boucle dans mon iTunes.

2 réflexions au sujet de « Blue Winter »

  1. Écoeurantite aigue de l’hiver, j’hais l’hiver maudit!!! De tout coeur avec toi (parce que tu ne restes pas à 5 minutes de chez nous) un jour Lea et moi partirons à l’aventure pour passer du temps avec vous…lolll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.